Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le MASSACRE DES MORTS VIVANTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5292
Age : 59
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Le MASSACRE DES MORTS VIVANTS   Sam 19 Déc - 9:02

Le MASSACRE DES MORTS VIVANTS aka Let Sleeping Corpses Lie aka Non si deve profanare il sonno dei morti aka The Living Dead at The Manchester Morgue - Jorge Grau avec Ray Lovelock, Cristina Galbo, Arthur Kennedy, Aldo Massasso, 1974, Espagne, 89m

George Meaning (Ray Lovelock) part pour la fin de semaine à moto vers sa nouvelle maison de campagne, Malheureusement
Edna Simmonds (Christina Galbo), fatiguée et nerveuse, recule sur son bolide. Incapable de repartir, George s'invite à conduire l'auto de Christina jusqu’à sa destination, mais pas avant d'avoir passé chez la soeur de Christina, aux prises avec des problèmes de consommation de drogue. Ce faisant ils traversent une partie de la campagne et croisent uen machine singulière censée permettre d'éliminer les insectes nuisible en s'attaquant à leur système nerveux, les poussant à s'entretuer. Manque de bol, l'appareil réveille aussi les morts qui deviennent affamés de chair humaine, ainsi que les poupons d'un hôpital de la région. Pire, la police locale soupçonne George d’être responsable des morts qui s'accumulent. Allez vous reposer à la campagne, qu'ils disaient...

Avec une commande pour refaire ni plus ni moins un remake de Night of the Lving Dead de George Romero, mais en couleurs, Jorge Grau, plus porté sur la critique politique, concocte un film d'horreur écologique. Là ou Romero laissait planer loe dout sur les origines des morts-vivants, Grau invente donc une pseudo technologie dont abuse un compagnie qui risque de s'en tirer comme si de rien n'était. La police et les autorités, représentés par l'inspecteur fasciste interprété par un Arthur Kennedy détestable, n,a rien de reluisant, ses accusations contre Georges sont essentiellement basées sur son apparence de jeune hippie. Edna n'est pas prise au sérieux car carrément hystérique, comme la plupart des personnages. Évidemment l'intérët se prote sur les morts vivants, des zombies crades à souhait qui multiplient les scènes de gore qui anticipent les excès mémorable du Daewn of the Dead sorti quatre ans plus tard. Un film qui est toujours efficace des années plus tard, ce qui est somme toute rare dans le genre. Cgapeau.

L'Édition Artus offre un superbe transfert en version original avec sous-titres français optionels ou la version française. En bonus - Le sommeil des morts, par David Didelot, cinquante minutes bien informatives, un diaporama d'affiches et de photos et les bandes-annonces de la collection Ciné de Terror.







_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
 
Le MASSACRE DES MORTS VIVANTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous moitié vivants et moitié morts.
» Transmissions familiales et psychisme : les vivants et les morts
» VAMPIRES ET MORTS-VIVANTS AU MOYEN ÂGE
» « Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants »
» Soigner les morts pour guérir les vivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: