Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FANTASIA - LESBIAN VAMPIRE KILLERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5295
Age : 60
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: FANTASIA - LESBIAN VAMPIRE KILLERS   Lun 20 Juil - 23:05

LESBIAN VAMPIRE KILLERS – Phil Claydon avec James Corden, Matthew Horne, Paul McGann, Myanna Buring, 2009, Angleterre, 88m

Jimmy vient de se faire encore larguer par sa pas trop tendre et pas trop douce moitié et retrouve son ami Fletch au pub. Fletch entend préparer leurs vacances pour changer les idées de Jimmy, mais les deux sont sans le sou. On va faire les routards, oui mais on part où ? Où cette fléchette va frapper la carte. Voilà nos deux amis en direction d’un petit village présenté en prologue comme l’endroit où la reine des vampires Carmilla fut tuée il y a quelques siècles. Dans le pub local crasseux, on leur offre la bière gratuite et on leur indique l’endroit également gratos ou ils pourront passer la nuit, qui plus est rejoindre les superbes femmes entrevues plus tôt qui ont reçus la même invitation. Les étudiantes en archéologies, et accessoirement absolument canon, et les deux crétins vont frapper un seul petit problème, c’est évidemment un piège à con. Y a bien le curé de la place qui essaie de les avertir, surtout que sa fille va avoir cette nuit 18 ans et qu’elle rejoindra le rang des vampires lesbiennes, suite à la malédiction ancestrale lancée par Carmilla avant qu’un preux chevalier ne lui tranche la tête. On va rigoler !

J’étais, je l’avoue, sceptique, devant une nouvelle comédie d’horreur britannique sur les traces de l’excellent SHAUN OF THE DEAD. Je dois aussi dire que je ne connaissais pas ce duo britannique qui fait rire les britanniques à la BBC. Après un début outrancier on ne sait pas dans quel film on va nager et finalement on va se laisser surfer sur une joyeuse actualisation qui s’amuse des classiques, contourne nos idées préconçues sur le genre, où ca gicle et c’est vachement sexy.

C’est une des grandes qualité des scénariste de la scène britannique actuelle, que l’on pense encore à SHAUN OF THE DEAD, HOT STUFF, mais aussi pour la télévision DOCTOR WHO, TORCHWOOD, JEKYLL ou APPARITIONS de récente mémoire, ou l’on aborde des thèmes dont les codes sont archi connus, du fantastique à la science fiction, mais qu’on s’amuse à retourner sans dessus dessous, jouant avec les clichés, les attentes du spectateur et lui servant des surprises continuelles. Comme Tarantino et son FICTION PULPEUSE, des écrivains qui sont de connivence avec des mordus de genre et qui vont les surprendre constamment. L’humour est très irrévérencieux, porté sur le sexe, de toute évidence, les actrices savent qu’elles ont été choisies pour leur talent et leurs attributs, des blondes vierges ou des superbes vampires lesbiennes. On ne voudra pas vous conter les blagues en rafale, mais l’arrivée de Paul McGann (Doctor Who) amène son lot de gags visuels et de dialogues tordants.
Quelques mots sur le look bande dessinée, division de l’écran et lettrage comic book, qui annonce bien ce qui s’en vient. Les maquillages sont efficaces, la photographie léchée et la mise en scène inventive.
Une version moderne et irrévérencieuse de ces rencontres de crétins avec des monstres classiques comme il s’en faisait beaucoup aux États-Unis, au Mexique et en Angleterre dans les années 50-60. Ou comme on dirait dans Rolling Stone : Abbott et Costello sous acide. On est évidemment planté ferme dans le second degré et le public enthousiaste du festival Fantasia a embarqué à pieds joints dans le film, lui réservant une ovation bien méritée pour une comédie jouissive comme on voudrait en voir plus souvent.


_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: FANTASIA - LESBIAN VAMPIRE KILLERS   Dim 25 Sep - 14:43

J'ai trouvé ça vachement pénible, puéril et téléphoné. Et sous ses airs vulgaires et un brin coquin, le film s'avère finalement très timide en matière de sexe. de la grosse poudre aux yeux à destination des ados prépubères. J'imagine sans peine que la projection à Fantasia ait été une grosse partie de fun, mais sorti d'un contexte pareil, c'est quand même vachement laborieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
FANTASIA - LESBIAN VAMPIRE KILLERS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche de métier] Les Cost-Killers
» Chevaux Arabe et Fantasia
» The vampire diaries
» vampire, GT et poésie 4ème
» [4ème] le vampire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: