Club des Monstres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

 

 THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Blundering Man

Blundering Man


Nombre de messages : 163
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/01/2006

THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 Empty
MessageSujet: THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959   THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 EmptyMer 28 Nov - 7:04

THE BRAIN THAT WOULDN’T DIE - 1959, Joseph Green avec Jason Evers, Virginia Leith, Leslie Daniels, Adele Lamont, Eddie Carmel, USA, 92 m.

Ah, celui-là, c’est un morceau de choix, se retrouvant sur toutes les listes possibles de Worst Movies of All Time. Et il y a de quoi : un médecin (donnant plus l'impression d'un chanteur de cabaret) qui perd sa fiancée dans un accident d’auto filmé de main de maître (et tout cela est de sa faute, maudit malade), réussit à conserver en vie la tête de l’infortunée dans un plat métallique, en espérant lui trouver un corps approprié pour exécuter une transplantation et ainsi tester un nouveau sérum de son cru. Il se met à chercher le parfait body chez des prostituées, des strip-teaseuses, des modèles, etc. Pendant ce temps, la tête se fait complice avec un espèce de mutant hideux (conséquence d’une expérience ratée) enfermé dans un placard à balais pour mettre fin à ce plan considéré inhumain. Et il n'y a aucune enquête policière (pénurie d'acteurs?)!

C’est à peu près ça l’histoire et c’est assez pour mettre l’eau à la bouche. La pauvre tête (quoique portant toujours du maquillage sur les paupières!) porte un casque de bain blanc (style cagoule de fétichiste) et communique verbalement avec le monstre captif. Ce dernier est d’une laideur réussie et il a bénéficie d'une scène préparant aux « gore movies » à venir, quand on le voit arrachant un bras à l’assistant du médecin, qui va beurrer les murs de liquide rouge en agonisant. C’est une des premières scènes de films d’horreur modernes où on voit tant de sang gicler. Et tout cela filmé avant BLOOD FEAST, le grand-père grand-guignolesque officiel! Dire que ce film n’a pas d’allure et est complètement illogique est lui payer un beau compliment. L’absurdité de tout ceci est follement divertissante et on sait très bien que le « héros » n’agit pas par amour, mais par désir de briser les Barrières de la Science. (Et il le veut, son maudit body féminin parfait, non?) C'est de le voir aller au club de danseuses Moulin Rouge, à peu près grand comme mon salon, avec deux ou trois tables chancelantes. Pas de danses-contact là, mes les filles semblent apprécier la clientèle au point de l'inviter dans la loge assez rapidement... pour conclure en « cat-fight » vigoureux!

Au palmarès des films à petit budget inoubliables des années '50, THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE tient une place distinguée en haut de la liste. Tous les éléments sont en place pour une production d'horreur/sci-fi digne de ce nom : un savant détraqué, un gros monstre laid, un assistant de labo infirme, des expériences interdites, des belles filles en potentielles victimes (dont une qui semble un hommage à Bettie Page), une volonté vengeresse du personnage féminin principal, une finale tonitruante... ou presque. Malgré toutes les nombreuses invraisemblances, le film réussit à divertir grâce à son sujet à tendances perverses, mal joué mais possédant quand même une curieuse conviction tordue de la part des comédiens. Et que dire du concours de beauté qui nous promet cinq finalistes pour ne nous en montrer que quatre? Comment passer sous silence la technique manuelle du premier médecin qu'on observe en opération? Et ce cerveau exposé, sans aucune goutte de sang? J’adore!

Joué par Eddie Carmel, un géant de 7'6", le monstre (que plusieurs ont baptisé du charmant nom de Zippy sans qu'il soit mentionné ainsi pendant le film) demeure une figure impressionnante malgré tout. Chaque amateur de films d'horreur l'a prit en affection à un moment ou l'autre, même malgré la succulente scène du bras arraché. Et quelle tête! Ce film a été tourné en 1959, mais semble n'avoir pu bénéficier d'une sortie qu'en 1962. Jamais trop tard pour bien faire. Fortement recommandé parce qu’on s'y amuse ferme, malgré quelques passages muets longuets. Par contre, qu'arrive-t-il par la suite à la pauvre Doris, quand elle se réveillera dans les bras de ce mutant cannibale? J'exige une suite ou une version moderne!

THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 Brain
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cultsirens.com/
Mario aka blanc citron
Admin
Mario aka blanc citron


Nombre de messages : 5723
Age : 65
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 Empty
MessageSujet: Re: THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959   THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 EmptyMer 28 Nov - 8:45

J'appuie, elle est chouette cette tête !

_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
https://clubdesmonstres.actifforum.com
Kerozene

Kerozene


Nombre de messages : 3521
Date d'inscription : 16/01/2006

THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 Empty
MessageSujet: Re: THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959   THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 EmptyMer 28 Nov - 10:38

Le type de film qui rend à lui seul toute la SF des années 50 extrêmement attachante! Pourtant, il y en a eu, des purges à cette époque (comme de tous temps d'ailleurs Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Marc Evil 2

Marc Evil 2


Nombre de messages : 382
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/01/2006

THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 Empty
MessageSujet: Re: THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959   THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 EmptyMer 28 Nov - 13:45

De la SF comme on l'aimait....
Ahhh, l'image de cette tête vivante dans son plat en inox !!!

J'applaudis des deux mains banane
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 Empty
MessageSujet: Re: THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959   THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
THE BRAIN THAT WOULDN'T DIE - 1959
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BRAIN 17
» The BRAIN EATERS
» DEMON WITH THE ATOMIC BRAIN
» TWISTED BRAIN aka HORROR HIGH
» MAD MEN OF MANDORAS aka THEY SAVED HITLER'S BRAIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: