Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 THE LOVELY BONES - 2009 - Peter Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abba

avatar

Nombre de messages : 489
Localisation : Outaouais
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: THE LOVELY BONES - 2009 - Peter Jackson   Sam 21 Mai - 11:03

THE LOVELY BONES - Peter Jackson avec Saoirse Ronan, Mark Whalberg, Rachel Weisz, Stnaley Tucci, Susan Sarandon et Michael Imperioli, 2009, États Unis, 135 min.

Susie Salmon a été assassiné sauvagement par un des voisins de la famille. À sa mort, elle se retrouve dans le ''In-Between'', une version incomplète du paradis et du monde réel. Elle continue de veiller sur sa famille pendant que son père tente désespérément de trouver le tueur et que sa mère entre en pleine dépression. Pour Susie par contre, son passage dans le In-Between lui permettra d'en apprendre autant sur elle-même, que sur ceux qu'elle aime.

Il n'y a pas longtemps, si Peter Jackson pêtait, on se bousculait pour aller renifler. Le réalisateur de la Nouvelle-Zélande avait le monde à ses pieds après avoir fait une sublime trilogie sur le Seigneur des Anneaux. S'en est suivi son superbe King Kong, qui n'a pas trouvé tout le public qu'il aurait du avoir et aujourd'hui, Jackson reste un réalisateur de talent, avec la pression de ses chefs-d'oeuvres derrière lui, période que tous les réalisateurs doivent faire face un jour. The Lovely Bones marque justement cette cassure évidente entre Jackson et son public car son  film, n'a  absolument pas l'unanimité. Bien qu'il possède de belles qualités, on se retrouve avec le fait que ce film est peut-être une fausse bonne idée. Du potentiel énorme avant de le faire, mais du problème qu'il engendre quant il est fait.

Je ne suis pas le mec qui s'attarde le plus aux problèmes idéologiques des films. C'est l'aspect souvent que je néglige le plus car dans ma vision romantique du cinéma, tant que le film fonctionne, je me fous du message, qu'il soit contradictoire ou non. Par exemple, Slumdog Millionaire est éthiquement problématique, mais sa confection est si bonne qu'elle me fait oublier cet aspect pourtant hyper important. Stratégie qu'utilisait consciemment Vladimir Nabokov au moment d'écrire Lolita. Mais le film de Jackson ne fonctionne pas dans sa base et de ce fait, se retrouve à être victime des réflexions du spectateur et le message qu'il transmet est troublant. Ce qu'on semble me dire c'est, que les choses sont écrites et que la mort est une très belle étape car elle permet d'aller dans un bien meilleur monde où les autres victimes des meurtres sauvages danceront avec nous avec des guirlandes de feuilles dans le cou. Si on me demandait de trouver une infopub pro-mort, je recommanderais probablement ce film car ceux qui combattent cette mort perdent tous et ceux qui l'acceptent dans la joie profonde se retrouvent récompensés. Je peux comprendre le message, mais je pense qu'on pousse ici le bouchon trop loin.

C'est le ton je crois qui ne vient pas aider la perception de certains dénigreurs. Car avec Jackson ici, quand ça va mal, ça va mal. L'image s'assombrit, les gros plans deviennent pratiquement trash, la violence déborde des acteurs et l'explosion est souvent difficile à regarder. Pour finalement danser sur '' À quel point la vie est belle au paradis '' 5 minutes plus tard. Oui les images de Jackson du paradis sont belles, mais elles le sont bien trop pour un film de la sorte. On veut nous montrer que les tueurs sont des monstres mais que les victimes n'ont pas à s'en faire car tout est beau. C'est louable comme intention, mais ça vient jouer sur la clareté de la perception du spectateur. Ce qui est le plus dommage c'est que Jackson prend finalement trop de place dans son récit, une chose que je m'attriste de dire, étant un adepte du cinéma d'auteur. Car les acteurs dans le film sont tous d'une incroyable qualité, mais les dispositifs pour nous attacher à eux sont gâchés par les changement secs sur les tons, on se retrouve plus souvent à comprendre l'émotion qu'on tente de rendre que la progression de l'histoire. Ça peut paraître un peu con, mais c'est en essayant d'être trop extrême dans les deux sens que Jackson fait un film sur l'humanité qui manque profondément d'humanité. On ne peut pas  donner du gris en ne montrant que le noir et le blanc, on doit les mélanger en même temps pour y arriver, ce qui n'arrive pas ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 59
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: THE LOVELY BONES - 2009 - Peter Jackson   Lun 30 Mai - 9:10

J'avoue que le titre et l'affiche, en partant, ne me disaient pas grand chose. Pas vu encore...

_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
 
THE LOVELY BONES - 2009 - Peter Jackson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bad Taste (1987) Peter Jackson
» le syndrome de Peter Pan
» 2009, mort de Mikael Jackson
» BILAN HIVER 2008/2009
» Massif du Pilat (départements 07-42-43-69), saison 2008/2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: