Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SWEET HOME - Rafa Martínez, 2015, Espagne / Pologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: SWEET HOME - Rafa Martínez, 2015, Espagne / Pologne   Mer 16 Mar - 18:01

"En Espagne, 85% des expulsions de logements se déroulent normalement. 13% se déroulent dans la violence. 2% se déroulent autrement." Ainsi débute ce film qui laisse dès lors entrevoir une histoire relativement prévisible, et c'est exactement celle-ci qui va s'étaler à l'écran. Alicia, une jolie blonde au service d'une boîte qui travaille dans je ne sais trop quoi, évalue la salubrité d'un immeuble dont le dernier locataire est un vieillard sosie d'Alejandro Jodorowski qui lui explique que les propriétaires sont prêts à tout pour l'expulser afin de rénover l'immeuble et d'en tirer tout plein de petits appartements qui leur apporteront beaucoup d'argent. Il se trouve que ce jour-là est aussi l'anniversaire du petit ami américain d'Alicia. Pour marquer le coup, celle-ci l'invite dans un appartement vide de ce même immeuble pour une soirée romantique éclairée à la chandelle. Une soirée qui est aussi celle où un trio de criminels débarque pour débarrasser la bâtisse de son dernier locataire, faisant du couple une paire de témoins gênants. S'en suit un jeu du chat et la souris dans un décor d'appartements délabrés illuminés de clairs obscurs permettant quelques images esthétiquement plaisantes. Celles-ci sont éclaboussées de scènes de brutalité souvent efficaces et parfois très sanglantes, mais salopées par une mise en scène sans réel panache qui plongent le film dans un thriller finalement trop routinier pour réellement intéresser. Cette production Filmax n'est certainement pas celle qui fera oublier le "Dream Home" de Ho-Cheung Pang (2010) dont la problématique sociale de base s'avère similaire, mais dont l'approche et le traitement étaient autrement plus efficaces et radicales.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SWEET HOME - Rafa Martínez, 2015, Espagne / Pologne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plant maison 3D , plan libre,fleur
» Rome sweet Home:de la foi de l'Uther a la foi de Pierre.
» Home Sweet Home
» Ma présentation (ok)
» m42 home sweet home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: