Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 SILENT BUT DEADLY - Stephen Scott, 2011, Canada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: SILENT BUT DEADLY - Stephen Scott, 2011, Canada   Ven 8 Jan - 17:49

Jason Mewes, c'est le pote de Kevin Smith qui incarne le bavard Jay dans le duo Jay & Silent Bob. Ici il tient le rôle de Thomas, un jeune redneck zoophile avare en paroles, à l'image de Silent Bob justement. Mais le parallèle s'arrête là, puisque Thomas n'est pas un fumeur de ganja passif, mais un bouseux fêlé du bulbe qui va déglinguer son paternel et les deux épouses lesbiennes russes de celui-ci, avant de prendre la fuite avec sa chèvre et intégrer l'équipe technique d'un petit film d'horreur en tournage dans les environs. Alors qu'un sheriff nain et son adjoint noir enquêtent sur la mort des victimes sous la caméra d'une jolie documentariste, Thomas parvient à garder profile bas... jusqu'à ce que le cuistot jamaïcain de la production ne transforme sa compagne à cornes en burritos.
Ça commence très fort avec une scène prégénérique qui promet monts et merveilles: personnages tordus, lesbiennes à poil, du gore old school et un humour au ras des pâquerettes. Seulement voilà: l'illusion s'estompe rapidement, ce qui n'est pas vraiment la faute à la mise en scène pantouflarde ou à une histoire sans grand intérêt malgré quelques sympathiques blagues idiotes amenées par les deux flics débiles (enfin... surtout le nain), le réalisateur tyrannique, sa starlette forcément stupide et son staff de bras pétés. Non, le gros problème se situe au niveau des meurtres à l'arme blanche épouvantablement réalisés à base d'images de synthèse honteuses. Les corps sont découpés en morceau à grand coup de logiciel bon marché. Quant à Jason Mewes, dont les seules paroles se limitent à énumérer le nom des armes qu'il s'apprête à utiliser, on ne peut pas vraiment dire qu'il crève l'écran.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SILENT BUT DEADLY - Stephen Scott, 2011, Canada
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JMJ 2011 : « nous sommes prêts »
» Le Canada bascule dans l'ère du numérique
» L'implantation de la puce avec le consentement de FDA
» Programme complet de la visite de Matthieu Ricard au Canada - Septembre 2009
» De fortes perturbations solaires a prévoir en 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: