Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HORRORS OF THE BLACK MUSEUM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5298
Age : 60
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: HORRORS OF THE BLACK MUSEUM   Mar 13 Oct - 9:16

HORRORS OF THE BLACK MUSEUM - Arthur Crabtree avec Michael Gough, June Cunningham, Graham Curnow, 1959, Royaume Uni, 95m

Edmond Bancroft (Michael Gough) est un écrivain à sensations, propriétaire de journaux et auteur d’une série de livres qui parlent de meurtres sordides. Il harcèle Scotland Yard depuis qu’une série de meures odieux fait trembler la ville. Il n’a jamais réussit à visiter le fameux Musée Noir de l’institution qui abrite des artéfacts ayant servit aux meurtres les plus crapuleux d’Angleterre. De retour dans sa maison avec son secrétaire, il se réfugie dans son propre Musée Noir des Horreurs, car il deviens rapidement évident que notre homme a tout à voir avec ces meurtres qu’il pourra décrire avec un détail remarquable. Pour son plus grand malheur, son homme de confiance est amoureux d’une jolie rousse qui est un peu trop curieuse.

On a droit à une introduction de plus de treize minutes qui nous vante les pouvoirs de l’hypnose, un truc qui était coupé dans la copie que j’ai vu à la télévision durant ma jeunesse. J’attendais avec frémissement le premier meurtre, spectaculaire, qui l’est un peu moins de nos jours, et qui m’avait fait forte impression. Le reste tiens de la routine du genre et le synopsis est fortement influencé par le Cabinet du Dr Caligari. Curieusement, on insiste peu sur l’hypnose, plus sur un mystérieux liquide injecté qui transforme à la Dr Jekyll et Mr Hyde. Mais c’est bien la prestation de Michael Gough, un habitué du genre à l’époque, qui vaut le détour. Le film a le mérite d’avoir attiré l’attention de Martin Scorcese qui a tenu à ce que le Musée d’art Moderne de NewYork en obtienne une copie. Arthur Crabtree, plus actif pour la télévision, avait réalisé l,année précédent le très psychotronique FIEND WITHOUT A FACE et ses cerveaux volants.






_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: HORRORS OF THE BLACK MUSEUM   Sam 14 Nov - 16:50

Clair que dans le genre "film à gimmick", on préférera les films de William Castle.
"HORRORS OF THE BLACK MUSEUM" est un peu faiblard, du moins dans mon souvenir. Il est vrai que j'attendais beaucoup de cet Hypnovista si prometteur - c'est que j'étais bien naïf il y a bientôt 20 ans, lorsque j'avais fait l'acquisition d'une VHS remasterisée du film, un import US qui m'avait coûté un bras à l'époque, bien plus cher qu'un BluRay aujourd'hui... haaaa nostalgie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
HORRORS OF THE BLACK MUSEUM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Film) Men in Black 2
» Le grand Black-out du Nord-Est "l'énergie électrique coupée" (1965)
» réouverture du museum d'histoire naturelle de Toulouse
» Museum de la Citadelle - Besançon (25)
» RAF Museum of Cosford

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: