Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 BIG RACKET - Castellari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5298
Age : 60
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: BIG RACKET - Castellari   Ven 25 Sep - 8:13

BIG RACKET aka Il grande racket -Enzo G. Castellar avec Fabio Testi, Salvatore Borghese, Vincent Gardenia, Renzo Palmer, Orso Maria Guerrini, 1976, Italie, 100m

L’inspecteur Nico Palmieri est aux prises avec une bande d'ignobles voyous qui offrent de la protection à des marchands qui se voient contraints d’accepter, sous peine d'y perdre leur commerce et leur vie. Les commerçants refusant de coopérer avec la police, la frustration de Palmieri et son assistant augmente. Il réunira, hors des circuits de la police, une troupe de choc, comprenant un homme qui a perdu sa fille et des truands, certains en prison, qui se voient offrir une immunité s’ils collaborent pour en terminer avec cette racaille. On ne fera pas dans la dentelle

En pleine période des brigades rouges et des rackets qui pullulent en Italie, Enzo Castellari, avec en vedette l’inébranlable Fabio Testi, nous arrive avec un film revanchard qui a attristé la critique mais qui a a été un succès populaire. Tel Clint Eastwood dans L’inspecteur Harry, ou un Charles Bronson dans la série Le Justicier dans la Ville, Nico n’en peut plus de voir souffrir la populace et est continuellement contrarié par l’avocat des malfrats. Comme d’autres vigilante avant lui, comme Batman et d'autres héros populaires pour ne pas les nommer, il prend la justice entre ses mains, mais pour aider son prochain. Alors évidemment c’est toute la légitimité de cette justice parallèle qui a irrité au plus haut point les critiques de l’époque, qui ont traité le film de fasciste. Pourtant il n’y a pas grand chose à sauver de ces crapules, avec une femme dans le groupe, encore plus cruelle que ses compères, si c’est possible. C’est filmé avec panache avec une superbe musique de Guido et Marizio De Angelis et Castellari transforme Testi en redresseur de torts charismatique. C’est peut-être un plaisir coupable en ces temps de rectitude politique, mais ça demeure un sacré film.

En suppléments du dvd d'Artus Films - De la grande violence, par Curd Ridel, le diiaporama d’affiches et photos et la bande annonce. Versions : français, italien, sous titres: français.







_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
 
BIG RACKET - Castellari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gamine victime de racket
» sujet de réflexion à proposer pour un élève qui a fait du racket
» Un professeur accusé de racket...
» Viry-Chatillon : deux adolescents en garde à vue pour racket.
» Racket et harcèlement à l'université de Poitiers entraînent l'interdiction des ordinateurs portables !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: