Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LE BOSSU DE LA MORGUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 59
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: LE BOSSU DE LA MORGUE   Ven 26 Sep - 2:26

Le BOSSU DE LA MORGUE aka EL JOROBADO DE LA MORGUE - Javier Aguirre avec Paul Naschy, Rossana Yanni, Victor Alcazar, María Elena Arpón, 1973, Espagne, 79m

Ça débute avec un générique interminable et ringard sur une musique style bavaroise, mais méfiez-vous, le reste va aller de surprise en surprise. Ghoto est un bossu qui travaille comme homme à tout faire dans l’hôpital du coin, mais les jeunes médecins et la plupart des gens de sa ville rient de lui quand ils ne le harcèlent pas carrément, y comprit les enfants! Seule à voir en lui autre chose, Ilse, qui est malheureusement très malade et qui va succomber à sa maladie. Gotho demande alors à un médecin peu orthodoxe de la faire revivre.

Ainsi débute une intrigue de plus en plus macabre et gore qui pousse les limites du mauvais goüt et du sensationalisme très loin, monstre en prime. Paul Naschy a cependant évité de s’enlaidir le visage, au contraire de Lon Chaney dans Quasimodo, ce qui étonne un peu, au vu de la réaction qu’il a sur les villageois. Pas tous, car une belle rousse, la flamboyante Rosanna Yani joue Elke, n’hésitera pas à s’amouracher du bossu, scène d’érotisme à l’appui. Gotho devient un meurtrier pour revoir son Ilse et au fur et à mesure que les meurtres s’accumulent, ils plongent dans le grang-guignol spectaculaire. On a droit à des ruines sousterraines du plus bel effet ou un savant fou à la Frankenstein essaie de réanimer les corps, pour finalement créer de toutes pièces, humaines, un ëtre vivant inédit. Ce monstre, qu’il nous faudra bien du temps avant de voir, a un appétit de corps morts, puis vivants, démesuré et on imagine constamment une créature lovecraftienne ou proche des corps fusionnés du film Society. Naschy, également responsable du scénario, semble vouloir briser tous les tabous de l’époque et le fait sur un rythme accéléré et sur un thème musical lancinant et dramatique qui reviens constamment ponctuer le récit fatidique. Le meilleur film de Naschy et un indispensable de l’horreur espagnole.

Coffret Collector avec livre de 64 pages "Le cinéme de terreur espagnol". L’entretien épique de près de 90 minutes avec Alain Petit présente un panorama complet de l’âge d”or du cinéma d’horreur ibérique et abonde de renseignements et d’anecdotes sur le film et la filmographie de Jacinto Molina alias Paul Naschy. Offert en versions française et en espagnol avec sous titres français.





_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: LE BOSSU DE LA MORGUE   Mar 4 Nov - 5:50

Je m'attendais à un film gentiment pantouflard.... Belle claque cyclops cyclops
Le film est incroyablement graphique et pervers, c'est que du bonheur!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LE BOSSU DE LA MORGUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le bossu féval
» TAPS - La morgue hantée
» Edgar A. Poe : "Double assassinat dans la rue Morgue", questions/éléments de réponse
» Cédric
» [Issus coleoptratus] Cigale bossue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: