Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 OKTOBER - 1998

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5292
Age : 60
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: OKTOBER - 1998   Ven 11 Avr - 14:32

OKTOBER - Stephen Gallagher avec Stephen Tompkinson, Lydzia Englert, Maria Lennon, 1998, 96m

Suit à la découverte accidentelle d'une drogue, une compagnie pharmaceutique décide d'étudier ses effets remarquables mais fort curieux. Jim est un professeur anglais qui travaille en Suisse et va utiliser un subterfuge pour revoir une femme qu'il aime secrètement depuis des années. Mais cette femme, Rochelle, est à la tête du projet pharmaceutique et Jim est au mauvais endroit au mauvais moment et frôle la mort. Il parviens à s'enfuir, mais est poursuivit jusqu'en Angleterre. Il a été injecté par mégarde avec le "mentazone" et partage la conscience d'une groupe de militaires russes et de chiens utilisés durant les recherches.

Stephen Gallagher adopte son propre roman originalement en une mini-série de trois épisodes de 60 minutes. J'ai regardé la version dvd qui ne fait que 96 minutes. On imagine donc que le rythme est forcément rapide et les enchaînements de séquences parfois fort rapides. l'idée de base est fascinante: tous les gens qui ont reçu une dose de la drogue sont connectés, piquez le brans d'un homme et tous auront mal. Ça va au-delà de cette anomalie, puisqu'ils partagent leur rêves, lorsqu'ils sont éveillés ou endormis. Graduellement, la simple proximité à un infecté peut induire la connexion, qui s'avère de plus en plus étrange et complexe. Sans parler de la paranoïa grandissante qui n'a rien d,imaginaire. Avec une prémisse semblable, c'est non seulement les découvertes qui s'enfilent qui sont intéressantes, mais le spectateur se demande jusqu’où ça va se rendre. Moi j'ai adoré, avec les bémols du montage trop serré. J'avais certes un préjugé favorable envers Gallagher, qui a écrit deux épisodes très originaux pour la série Doctor Who au début des années 80.


_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
 
OKTOBER - 1998
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» article de la voix du nord de 1998
» TA Lyon, 3 mars 1998, Mme P. : Journal du droit des jeunes, juin 1998, p. 53
» Lyon 1998 / Barcelone 1999
» Coupures de presse - 19 février 1998
» Carlos Castaneda (1925-1998)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: