Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A DAY OF VIOLENCE - Darren Ward, 2010, Royaume Uni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: A DAY OF VIOLENCE - Darren Ward, 2010, Royaume Uni   Mer 3 Juil - 16:52

Mitchell est un dur à cuire. Son job: récupérer les créances de son boss mafieux. Ses méthodes sont radicales, voire brutales. Et le jour où il débarque chez Hopper, un vieux fumeur de bong menteur comme un arracheur de dents, il décroche le jackpot en mettant la main sur 100'000£ cachées dans un pauvre pouf miteux. Plutôt que de se la jouer profil bas, Mitchell empoche le butin, tranche la gorge du vieux Hopper, plaque son boss, et postule chez un autre mafieux qui est justement sur le point de vouloir récupérer 100'000£ chez ce vieux pourri de Hopper...
A l'opposé des films de truands britanniques cool et stylisés d'un Guy Ritchie où tout le monde - même les méchants - sont attachants, "A Day of Violence" s'impose comme un gros uppercut crasseux et putassier qui n'a qu'une seule et unique raison d'être: rentrer dans le lard. Et pour ce faire, Darren Ward y va tête baissée en misant à fond sur la vulgarité et l'hémoglobine qui éclabousse, un peu à la manière de Lucio Fulci avec sa fameuse "Guerre des Gangs" en son temps, mais avec moins de moyens, un tournage en vidéo et un tempérament autrement plus provocateur. S'étalent ainsi à l'écran quelques scènes hyper sanglantes dignes des torture-porn les plus extrêmes à commencer par la gorge tranchée du pauvre Giovanni Lombardo Radice ("Cannibal Ferox") qui pisse le sang comme un porc à l'abattoir. Suivent alors une éprouvante émasculation, un arrachage de dents, de multiples pains dans la gueule et des impacts de balles qui font passer le "Scarface" de DePalma pour une séquelle de "The Naked Gun". "A Day of Violence" n'est certainement un modèle de mise en scène, bien que Ward ne se débrouille pas si mal compte tenu du peu de moyens qu'il a à sa disposition, mais la motivation est clairement orientée vers les excès de bidoche qui raviront n'importe quel amateur de pelloches gores, et certainement personne d'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A DAY OF VIOLENCE - Darren Ward, 2010, Royaume Uni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeudi 9 Décembre 2010 : Textes de la messe de ce jour
» Brevet 2010
» ORPHANEWS-Bulletin du 13 mai 2010
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» info : 16 et 17 octobre 2010 à Toulouse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: