Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 BLACK CAT - Stephen Shin, 1991, Hong Kong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: BLACK CAT - Stephen Shin, 1991, Hong Kong   Mar 18 Juin - 6:37

"Black Cat", c'est le remake hongkongais officieux du "Nikita" de Luc Besson où Anne Parillaud est remplacée par Jade Leung (semi finaliste Miss Asia 1990, mais entre vous et moi, il est normal qu'elle ait perdu). Jade Leung incarne Catherine, une jeune rebelle perdue sur les routes des Etats-Unis qui souffle dans un harmonica quand elle est contrariée. "Tu veux pas plutôt faire du pipeau?" lui lâche un camionneur culturiste désireux de dégorgé son gros poireau. Et Catherine de lui défoncer les testicules et les dents avec un gros caillou! Une fois en prison, elle se fait matraquer par une gardienne obèse, mais retourne la situation et défonce la grosse comme s'il s'agissait d'une vulgaire piñata. Pas de doute, Catherine est une teigne, un cas social, une furie gorgée de haine et on ne saura jamais vraiment pourquoi ni comment elle en est arrivée là. Stephen Shin se fout pas mal du passé de son personnage  principal - pourquoi s'encombrer de développements superflus quand on peut aller droit au but sans se fatiguer? - et l'exécute purement et simplement par un tireur à la solde du gouvernement. Quel gouvernement ? Aucune idée, mais cela n’a aucune importance, du moins selon les auteurs de la chose. La Catherine officielle n'est plus. Mais ce qu'il en reste se réveille sur une table d'opération. Autour d'elle, des médecins s'activent pour lui introduire une puce dans le crâne afin de la transforme en supère tueuse du nom de Black Cat. Après un entraînement draconien sous la supervision de son mentor Brian (Simon Yam), et dont l’épreuve finale consiste à gâcher un mariage de juifs mafieux en dézinguant la mariée (ce qui débouche sur un gunfight hystérique pas toujours facile à suivre), Black Cat entame une nouvelle vie dans la ville de Hong Kong. Là, elle y rencontre l'amour, et aspire à quelques instants de sérénités. Mais ses obligations l'empêchent de s'épanouir pleinement, et la voilà partagée entre son devoir et l'homme qu'elle aime… et qu'elle doit par conséquent protéger.
Alors soyons clairs tout de suite: Stephen Shin n'est pas un romantique. L'histoire d'amour du film, il la zappe comme un voyou pour aller à l'essentiel. L'action. Une action frénétique, à base de gunfights, de pains dans la gueule, d'explosions, de bonds dans tous les sens, de plans hyper brefs, et tout ça systématiquement filmé en quatrième vitesse de manière plutôt moche sur une musique toute pourrie estampillé 80's et labellisée "best of synthetizer". L'horreur! A côté de ça, il en profite pour filmer son actrice en petite tenue, culotte et débardeur de préférence, ou pour l'épier sous la douche... mais de dos uniquement. Jade Leung, dont c'est ici le premier film, se la joue effectivement pudique, mais parvient à tirer son épingle du jeu, tant et si bien qu'elle connut par la suite quinze ans de carrière au cinéma, dont un "Black Cat 2" sous la direction de Stephen Shin encore une fois. Quant à Simon Yam, il se la pète grave avec ses lunettes de soleil en serrant les dents derrière le volant de sa Ferrari. C'est très kitsch et très poseur, un peu à l'image de l'ensemble du film... un peu à l'image d'un film de Luc Besson d'ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5290
Age : 59
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: BLACK CAT - Stephen Shin, 1991, Hong Kong   Mar 18 Juin - 10:55

J'ai la furieuse impression de l'avoir déjà vu, mais je n'en suis pas certain... n'empêche, si Besson avait touché des redevances sur tous ceux qui ont pompé ce film... 
 
oreiller

_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
 
BLACK CAT - Stephen Shin, 1991, Hong Kong
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» crevettes sautées Hong Kong
» 20 000 manifestants à Hong Kong contre le nouveau programme d'éducation, qui glorifie le régime communiste chinois.
» Lycée français-international de Hong Kong
» (1990) vidéo Ovni à hong KongTaiwan
» Quelques belles perles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: