Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 COLD PREY de Roar Uthaug - 2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: COLD PREY de Roar Uthaug - 2006   Jeu 18 Avr - 10:24

COLD PREY de Roar Uthaug - 2006

Cinq jeunes partent s'éclater ensemble aux sports d'hiver. En pleine séance de snowboard, l'un des leurs se casse la gueule. Résultat : une jambe pétée. À la nuit tombée, la bande se réfugie dans un hôtel abandonné pour y attendre d'éventuels secours. Monumentale erreur puisqu'un tueur rôde également dans les parages…

Avec le très bon survival "Manhunt" (Patrik Syversen, 2008), la trilogie "Cold prey" a su imposer la Norvège sur le terrain de l'horreur. Remarqué dans de nombreux festoches (dont Gerardmer), le premier "Fritt vilt" (en v.o) est un slasher haut de gamme, pas révolutionnaire sur le fond, mais très efficace sur la forme.
Situé dans un enfer glacial isolé de tout, le film tire sa principale force de son environnement à la "Shining" : un hôtel flippant encerclé par la neige. De ce décor rugueux et pas franchement rassurant, Uthaug en tire le meilleur parti (la découverte de la chambre brûlée fait froid dans le dos) et isole ses personnages, les laisse seuls face à la mort. Un cadre cauchemardesque relayé à l'image par une photographie ultra soignée.
Cela dit, "Cold prey" n'est pas toujours exempt de défaut (on a encore le droit aux jump scars de rigueur et à la silhouette traversant subitement le premier plan...). En revanche, il ne cède jamais au gore gratuit (le torture porn n'est donc pas convié à la fête) et préfère mettre en place une tension graduelle, décuplée par la présence d'un boogeyman assez impressionnant (le twist final révélant son identité est plutôt téléphoné, dommage). Si on rajoute à l'ensemble une scream queen des plus convaincantes (excellente Ingrid Bolsø Berdal), on peut affirmer que "Cold prey" se doit d'être maté par tout slasherophile qui se respecte.
Je vous recommande par la même occasion le "Cold prey II", une suite encore meilleure que son prédécesseur...

Sinon, je n'ai pas encore vu "Cold prey III". C'est aussi bon ?


Revenir en haut Aller en bas
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5292
Age : 60
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: COLD PREY de Roar Uthaug - 2006   Jeu 18 Avr - 13:42

Y me semblait que j'avais vu cette affiche, oui, le film est sur le site sous son titre original, dans un texte de Marc Evil, qui est moins enthousiaste. Ton texte va balancer le tout, voici l'autre

FRITT VILT aka COLD PREY - Roar Uthaug avec des montagnes enneigées, des jeunes et un tueur au pic à glace ! 2006, Norvège, 97m

La Norvège est sans doute plus connue pour ces fameuses omelettes que pour ces Slashers ! Et ce n'est pas avec Roar Uthaug, que ce rapport de force changera !... Et pour cause, son film n'est qu'une accumulation de clichés ne parvenant jamais à se démarquer de ce qui se fait de plus naze outre atlantique. Jugez-plutôt :
Cinq jeunes partent faire du snowboard en hors piste lorsque le pépin arrive. L'un d'entre eux, Morten Tobias (pas de doute, on est en Norvège !) chute brutalement et se fracture le "Tibias Mortel" (d'ou son nom sans doute)... Pas de choix pour ces potes, que d'investir, en attendant d'hypothétique secours, un vieil hôtel abandonné croisé peu de temps auparavant. Manque de pot, un psychopathe à élu domicile depuis les 70's dans la cave... et il n'aime apparemment pas être dérangé !

Impossible, sans le savoir auparavant, que l'on visionne un film Norvégien.. Et le principal problème se situe sans aucun doute là! Même si le film prend les couleurs de sa glaciale terre natale et nous offre de magnifiques images de montagne, la consolation au final restera plutôt maigre, tant la ressemblance avec les films américains est proche. Roar Uthaug ne parvient pas totalement à créer un climat de paranoïa et de stress, qui pourtant, au vu du lieu où se tient l'action, aurait pu s'y prêter parfaitement. COLD PREY s'attache longuement à présenter ses personnages. Inutile de chercher à percer la psychologie du tueur, il n'est là que pour terroriser les jeunes héros auxquels on aura eu largement le temps de s'habituer, le premier meurtre ne survenant qu'à la demi heure bien entamée. Le nombre de participant étant de six en comptant le maniac du piolet, on aura vite fait le total, en épargnant le survivant final, du nombre de mort qu'il nous restera à nous mettre sous la dent... Faut dire que Jason, de ce côté-là au moins, fait de deux à trois fois mieux !!

Dommage que Uthaug ait lui, refusé d'emprunter le hors piste pour réaliser son film. Marc Evil

_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: COLD PREY de Roar Uthaug - 2006   Ven 19 Avr - 5:01

C'est pas nul, mais je n'avais pas été conquis non plus, et encore moins par les deux suites.
Le film m'avait sans doute été survendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COLD PREY de Roar Uthaug - 2006   

Revenir en haut Aller en bas
 
COLD PREY de Roar Uthaug - 2006
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décret anti-tabac N°2006-1386 du 15.11.2006
» Semaine du 20 au 26 novembre 2006
» (2006) le 8 janvier l'ovni de Zdany
» 2006: Mi juin en soirée - Belfort au lac du malsaucy (90)
» BILDERBERG 2006 DEBUSQUE : OTTAWA, CANADA, DU 8 AU 10 JUIN !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: