Club des Monstres

aller sur le site du Club | aller sur la page Facebook
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 LAST HOUSE ON THE BEACH (Franco Prosperi, 1978, Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Black knight

avatar

Nombre de messages : 838
Age : 46
Localisation : Longueuil
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: LAST HOUSE ON THE BEACH (Franco Prosperi, 1978, Italie)   Dim 29 Nov - 11:19

LAST HOUSE ON THE BEACH aka La Settima Donna aka The Seventh Wowan aka Terror (Franco Prosperi, 1978, Italie). Avec Florinda Bolkan, Ray Lovelock et Sherry Buchanan.

3 hommes (dont Ray Lovelock (Let Sleeping Corpses Lie, Murder Rock et Almost Human) font un vol de banque extremement violent et s'enfuient. Leur voiture ayant des problèmes, ils trouvent refuge dans une villa près de la mer dans le but de la réparer et repartir ensuite. La villa n'a comme résidentes qu'une religieuse (Florinda Blokan (vu dans A Lizard in a Woman's Skin, Flavia The Heretic et Don't Torture a Duckling), une servante et 5 jeunes femmes à sa charge (dont Sherry Buchanan vu dans Zombie Holocaust et Star Crash II). Seront-elles severement abusées par les criminels ?

Ce film doit son existence au grand succès de THE LAST HOUSE ON THE LEFT et se range dans la catégorie des "Rape & Revenge" et dans la "Nunsploitation". Le produit final n'est pas sans interets puisque la réalisation est vraiment splendide et inventive. Il y a de nombreux ralenties et autres astuces de narrations très interessante. Franco Prosperi est vraiment chevroné et possède beaucoup d'expériences sur ce plan.

Le film est moins "campy" et "Sleazy" que des films de la même catégorie comme THE HOUSE ON THE EDGE OF THE PARK et NIGHT TRAIN MURDERS et se veut relativement plus sérieux et met l'accent sur le personnage de religieuse de Florinda Bolkan. À savoir... Au vue des viols et humilations qu'elles subiront, combien de temps prendra t'elle pour renoncer à ses voeux en vue de se faire justice d'une manière sanglante ?

Il est à noter que le film avait été banni en Allemagne de l'ouest (fait assez rare) en raison de quelques violences comme une femme qui est tuée par un fer à repasser en plein visage et une jeune femme se fera atrocement violée avec une canne. Les seuls défauts que je lui trouve est une montée dramatique plutot lente (se qui amène quelques longueurs) et le fait que les interpretes n'ont font pas assez à mon goût. Mais, il n'en demeure pas moins que le film est largement interessant et mérite d'être vue par tous les fanatiques de LAST HOUSE ON THE LEFT. En bonus: La musique reste en mémoire et comporte la superbe voix d'Edda Dell'Orso (A Fistful of Dollars, The Good, The Bad, and The Ugly, Once Upon A Time In The West et beaucoup de Giallo comme The Bird With The Crystal Plummage et Four Flies on the Grey Velvet.


http://www.youtube.com/watch?v=abQ7iJfc0Zk

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/144164241
Mario aka blanc citron
Admin
avatar

Nombre de messages : 5291
Age : 59
Localisation : Québec
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: LAST HOUSE ON THE BEACH (Franco Prosperi, 1978, Italie)   Lun 30 Nov - 8:41

Ca m'étonne toujurs les films horrifique avec leur petite musique douce au début, par exemple la petite pièce tranquille qui ouvre Cannibal Holocaust. J'adore Edda Dell'Orso ! Pas vu ce film

_________________
Mario aka Blanc Citron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clubdesmonstres.actifforum.com
Kerozene

avatar

Nombre de messages : 3516
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: LAST HOUSE ON THE BEACH (Franco Prosperi, 1978, Italie)   Dim 22 Nov - 18:17

Pas mal du tout, le film étant très joliment filmé et assez solide d'un point de vue narratif malgré des personnages (masculins surtout) qui en font des caisses. Les éléments intéressants sont principalement les personnages féminins: une bonne soeur "moderne" (elle est vêtue d'un jean et d'une chemise au départ), et une grappe de filles vierges ou non aux caractères distincts qui vont permettre de développer des rapports variés avec les preneurs d'otages. Puis il y a la violence, les viols surtout, parfois bien trash (le viol au baton et ses angles tordus, le meurtre au fer à repasser) qui - et là je contredis l'accroche du dvd - ne rendent pas le film plus violent que le "Last House on the Left" de Wes Craven. Par dessus il y a une bande son aux consonnances funky typiques du cinéma italien de l'époque, mais cependant pas toujours adaptée dans le sens où elle désamorce le côté glauque du film. Au final, le film de Prosperi reste un beau représentant du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LAST HOUSE ON THE BEACH (Franco Prosperi, 1978, Italie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LAST HOUSE ON THE BEACH (Franco Prosperi, 1978, Italie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Italie - Vague 1978
» Italie - 16 Decembre 1978
» [ITALIE] L'héraldique ... italienne - Vocabulaire
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» 1978: ovni dans la Vienne - (86)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club des Monstres :: Club des Monstres-
Sauter vers: